Programmes du RABEC

Le samedi 14 juin 2015 a coïncidé avec la clôture des travaux manuels, des classes de champ et de l’éducation sportive, destinés aux enfants du CLER. Pour rappel, le Club des Enfants du RABEC ou CLER est une collectivité éducative qui regroupe tous les ans une cinquantaine de jeunes âgés de 6 à 13ans. Ainsi, tous les samedis après-midi, de 15h à 18h, ils sont pris en charge par une équipe de moniteurs du RABEC durant l’année scolaire pour dérouler un programme prédéfini.
A la fin de chaque année une excursion de 10 jours est organisée pour ces enfants issus, pour la plupart, de milieu social précaire, afin de les faire profiter des privilèges d’un camp de vacances. Le camp qui est aujourd’hui à sa douzième édition est prévu du 15 au 24 Août à Yène.
Par ailleurs, le RABEC malgré ses moyens très limités, ne peut se permettre de passer une année sans organiser un camp de vacances pour des raisons évidentes : à savoir la forte demande des parents, l’engagement des moniteurs mais surtout l’impact que ces activités ont pour les enfants en terme de citoyenneté, de civisme, d’éducation sportive et culturelle ; le tout dans la jovialité.
Toutefois des stratégies sont mises en œuvre pour assurer la pérennisation des activités du CLER ; même si un appui de bonnes volontés, de quelque nature que ce soit, sera reçu à bras ouvert au vu de leur importance qu’on peut mesurer à travers ces quelques images du camp de vacances de l’année 2014 à l’école Saly Bambara.
(Images)

Ce vendredi 12 Juin 2015 a marqué  la fin d’une série de cinq (5) jours de formation des formatrices en transformation des céréales locales.
Cette formation initiée par le RABEC (Réseau d’Associations pour le Bien-Être Communautaire) visait deux objectifs :
Les bénéficiaires seront à même de former à leur tour les filles bénéficiaires du PLER (Programme de Lutte contre l’Enfance en Rupture) en transformation des céréales locales qui est une matière centrale du dit programme dans ce contexte de « consommons-locale » ;
Le deuxième aspect consistait à enrichir la gamme de produits du volet AGR (Activités Génératrices de Revenu). Il faut rappeler que les Activités Génératrices de Revenu qui consistent à commercialiser les produits réalisés dans le cadre du PLER, font partie des activités développées dans le cadre de la stratégie pour pérenniser les acquis dont la mise en œuvre est sur fonds propres depuis maintenant cinq (5) ans.
Ainsi, vingt (20) volontaires du RABEC ont été formées par l’expérimentée Mme Salbé qui a une parfaire connaissance des céréales. Au terme de la formation, les produits suivants ont été réalisés en sachets de 500g et 1kg :
Qté    Désignation    Prix unitaire
500g    Araw ceeb    400 F CFA
1kg        800 F CFA
500g    Araw dugub    350 F CFA
1kg        700 F CFA
500g    Araw mboq    400 F CFA
1kg        800 F CFA
500g    Caakiri    400 F CFA
1kg        800 F CFA
500g    Guru mboq    400 F CFA
500g    Sànqal    400 F CFA
1kg        800 F CFA
500g    Cere    400 F CFA
1kg        800 F CFA
500g    Sungufu ñebbe    700 F CFA
500g    Njoorni    400 F CFA

Grand merci à la famille Dianor qui a accueilli la formation !
Pour toute commande, appelez le (221) 77 694 99 23 Awa DIBA.

«Travail décent et justice sociale un défi pour les jeunes travailleurs africains »
La CIJOC est une organisation Catholique Internationale avec une mission spécifique d’évangélisation d’éducation et d’action parmi les jeunes travailleurs. Elle est la coordination des mouvements JOC des divers pays du monde. Le Secrétariat International a la responsabilité de faciliter le processus de planification, établir un soutien de la part de partenaires internationaux, prévoir une aide de recherche de fonds et assurer la collaboration parmi les participants.
La rencontre est organisée par la CIJOC et coordonné par le Secrétariat International à Rome. Elle s’est tenue à Poponguine le mardi 28 avril 2015 à partir de 9h. Le mouvement d’accueil est la JOC-JOCF du Sénégal.
 L’objectif de cette rencontre régionale est d’offrir de la formation, des échanges et le partage de différentes expériences entre jeunes responsables et aumôniers des mouvements nationaux JOC en Afrique (Afrique de l’Ouest et Afrique Centrale) concernant la promotion du travail Décent et la justice sociale.
Dans le souci de permettre aux différents participants de prendre connaissance des différentes réalités des jeunes travailleurs de la région, le RABEC a été convié pour venir partager son expérience et ses stratégies pour promouvoir l’engagement des jeunes dans le travail décent.
Ainsi le RABEC a délégué pour ce faire, M. Elhadj Amady Thiam coordonnateur du programme dynamics-jeunes et Mlle Fatou Awa Coumba Sarr adjointe de la coordonnatrice du Programme de Lutte contre L’enfance en Rupture (PLER). Ces derniers n’ont pas manqué de présenter d’abord le RABEC avant de d’expliciter tour à tour leurs différents programmes.
Les représentants du RABEC ont essayé de démontrer tant bien que mal à quel point le travail décent est important pour les jeunes.  En commençant par les stratégies à entreprendre de la compréhension à l’appropriation par l’apprenant non sans parler de l’impact du travail décent dans l’épanouissement de l’individu mais surtout de sa portée juridique. Ainsi les représentants du RABEC ont présidé un atelier portant sur la promotion de l’engagement des jeunes dans le travail décent. Occasion pour les participants de poser des questions relatives à leurs cursus. La séance a pris fin à 13h.
Pour  mieux s’imprégner dans le thème des précisions ont été apportées sur les valeurs de base de l’organisation qui prônent le travail décent et que l’on ne peut acquérir que grâce à FPT (Former pour transformer).

Les femmes de Biscuiterie ont fêté leur journée de la femme du 8 mars (journée mondiale de la femme), ce Samedi 28 Mars 2015 dans les locaux de la Marie. Cette journée a offert le cadre idéal à pas moins de cinq (5) groupements de femmes de montrer au grand jour leurs œuvres.
Le RABEC était à l’occasion représenté par le PLER (Programme de Lutte contre l’Enfance en Rupture) qui a exposé une large gamme de produits et services réalisés par les élèves. Ainsi, dans le stand du RABEC, on y trouvait des draps, des chaussures perlées, des nappes, des tuniques avec broderie à la main… L’équipe ‘Restauration’ n’a pas été en reste : elle a régalé les visiteurs avec ses cakes à base de riz, de maïs, des beignets salés et autres gourmandises.
La journée s’est terminée par une conférence sur « l’autonomisation de la femme, de l’humain, Imaginez ! ». La modération a été assurée par Monsieur Youssoupha Badji, Directeur Exécutif de l’ONG RABEC qui, après avoir ouvert le débat et présenter la conférencière Mme khady FALL MBACKE, Directrice du palam, a invité l’assistance à bien vouloir écouter la communication de cette dernière afin d’en tirer le maximum d’enseignements.
Entre autres recommandations des femmes, la panéliste a insisté sur l’organisation qui est la base du succès de toute entreprise. Selon elle, dans chaque groupement, il doit y avoir des personnes qui s’occupent de la production, d’autres qui gèrent la vente, une équipe qui travaille sur la promotion et la recherche de partenaires… pour une bonne structuration afin d’être plus compétitif sur le marché. Ces paroles sonnent comme un encouragement supplémentaire pour les membres du RABEC qui avaient déjà entamé des discussions avancées pour élaborer des AGR (Activités Génératrices de Revenus) avec les œuvres du PLER en vue de mieux soutenir ce programme dans le cadre de sa pérennisation.

La formation sur « l’Entrepreneuriat Féminin » débutée le Lundi 27 a pris fin ce Vendredi 31 Octobre 2014. Le RABEC a pris sur lui l’initiative de reprendre cette formation très importante pour les femmes tant pour la gestion de leurs business que sur la manière de jongler entre leurs activités professionnelles et leurs devoirs de mères de familles.
L’Entrepreneuriat Féminin vise entre autres objectifs :
•    Faire découvrir aux femmes les contraintes et problèmes  liés  à  la gestion de leurs entreprises
•    Faire découvrir aux femmes les différentes étapes du marketing
•    Maitriser les différentes étapes de la production mais en évitant les éventuelles pertes dans la production
•    Conscientiser les femmes sur l’importance de la comptabilité dans leurs activités de commerce
•    Dégager la spécificité de la femme entrepreneur
•    Lutter contre le gaspillage dans les cérémonies familiales.
Pour cette fois ci, nous avons eu l’idée de mettre dans la même salle, pour la même formation, les élèves du PLER et leurs mamans. Cela a permis une confrontation entre les filles et leurs mères sur la conception qu’elles ont du business des femmes. Ainsi, les femmes d’âges mûrs (les mamans) ont partagé leurs expériences sur  le commerce et bien d’autres, les élèves quant à elles ont pris note et ne se sont pas privées d’exposer leurs visions nouvelles en tant que jeunes… A l’issu de la formation, leurs témoignages laissent espérer que tout le monde s’en est sorti plus instruit sur la planification, la mise sur pied, la gestion et la pérennisation d’une activité économique, l’Entrepreneuriat Féminin en quelque sorte.
Ainsi elles ont convenu de s’organiser  autour d’une structure pour consolider les acquis de la formation avec l’accompagnement du RABEC.

Dans le souci de toujours rester au service de la population, le Réseaux d’Association pour le Bien Être Communautaire organise depuis maintenant plusieurs années des journées d’actions humanitaires. Ces journées permettent à l’ONG de venir en aide aux populations démunies de la commune de Biscuiterie et environs.
Parmi ces activités nous pouvons citer pour chaque année une conférence religieuse au mois de ramadan, des dons aux talibés, des fournitures scolaires ou cadeaux de noël pour une cinquante d’enfants, une journée de dépistage du diabète, une causerie sur la réponse de la médecine traditionnelle améliorée sur une et/ou des maladies spécifiques.
Programme fin 2014 début 2015

  • Le 27 Décembre 2014 : Conférence sur le thème «  réponse de la médecine traditionnelle améliorée sur les types de ‘ndoxum siti’ »
  • Le 10 Janvier 2015 : Dépistage diabète, Dons aux talibés et Cadeaux de noël à 50 enfants

Est une approche d’éveil à la conscientisation qui s’inspire de l’expérience d’enveloppée par Paolo FREIRE au sein des communautés pauvres du Brésil à travers «  la philosophie de l’éducation et du développement »
Centrée sur une méthodologie pratique pour
-    Amener les groupes à se sentir concernés concrètement,
-    Sortir de l’indifférence,
-    A avoir la capacité à développer eux-mêmes une démarche conscientisante qui réponde à leurs préoccupations (causes).
Cette démarche repose sur un programme bâti sur les aspects ci-après :
o    Les différents niveaux de conscience,
o    La relation directe entre l’émotion et la motivation pour agir,
o    L’importance d’amener les communautés apprenantes à choisir le contenu de leur formation plutôt que d’avoir des « Experts » qui leur formulent des programmes d’études, et
o    Le fait que toute libération et tout développement réels doivent émerger de la base elle-même – (la vraie transformation n’est pas quelque chose que l’on peut entreprendre pour quelqu’un d’autre.

LES MODULES DEVELOPPES DANS FPT SONT :
I.    La Bonne Ecoute
Qui aide la personne à apprendre à mieux se connaître, à connaître les autres pour mieux les comprendre.
II.    La Notion de groupes
Qui traite des aspects  permettant aux minorités, aux exclus des systèmes aux communautés de mieux s’organiser pour s’autogérer.
III.    L’Analyse Sociale
Amener les membres de ces groupes à pouvoir analyser eux-mêmes leur situation, et initier des actions qui puissent répondre à leur besoins
IV.    Bâtir des mouvements sociaux qui répondent aux besoins humains
Faire de ces groupes, un pouvoir social fort, ouvert à d’autres avec qui ils partagent les mêmes valeurs pour un monde plus juste, de paix et de liberté.

OBJECTIFS DE LA FORMATION :
-    Le participant est en mesure d’animer les groupes de base en matière de communication pour le développement,
-    Les animateurs ont acquis des connaissances qui les aident à améliorer leurs aptitudes d’agent de développement, d’entrepreneur social ;
-    Les agents de terrain sont renforcés en matière d’analyse, de planification et de suivi d’activités de transformation sociale.

Les filles bénéficiaires du PLER (Programme de Lutte Contre l’Enfance en Rupture) ont repris les cours suite à des vacances prises dans le cadre des préparatifs de la fête de tabaski. A cet effet beaucoup d’entre elles ont été engagées dans des ateliers de couture comme ressource en perlage et autres tâches liées à la confection des habits moyennant paiement, d’autres ont profité de ces moments de vacances pour coudre leurs propre habits de tabaski.
Fatoumata Bineta Diallo, Fatou Bocoum, Coumba Ndiaye, Aïcha Diallo et Fatoumata Sankaré ont été interviewé, toutes des élèves de la première année.
Sur ces cinq (5) filles, trois (3) avaient déjà été initiées en perlage avant leurs inscriptions au PLER mais elles se sont perfectionnées en la matière entre temps. Les deux autres par contre ne l’ont jamais appris auparavant ; c’est seulement par le biais de la formation du PLER qu’elles ont acquis suffisamment de connaissances pratiques en perlage qu’elles ont pu monnayer durant ces vacances.
En plus du perlage, deux d’entre elles faisaient des activités parallèles à savoir :
-     la coupe et la couture pour l’une
-    La confection et la vente de « cake » pour l’autre.

En s’engageant auprès de l’artiste PAPE NIANG, l’ONG RABEC a voulu concrétiser  la théorie de la participation inclusive en matière de formation - apprentissage. C’est ainsi qu’elle a non seulement aidé à traduire en projet bancable le concept <HANDICAPABLE> de PAPE NIANG ; mais surtout en réalisant la formation en entreprenariat féminin au bénéfice d’un  groupe  de femmes vivant de handicap.
 Ainsi pendant trois jours plus d’une trentaine de femmes ont bénéficié de modules traitant des aspects liés aux activités génératrices de revenu en vu de renforcer les capacités économiques de cibles doublement vulnérables du fait de leur statut de femmes et de handicap n’ayant jamais bénéficié d’opportunité de formation dans ce domaine oh combien stratégique tendant dans la voie de leur autonomisation. Vivement que ces initiatives soient soutenues.