Programmes du RABEC

Le samedi 15 juillet 2017 s'est tenue au siège de RABEC-KEUR MASSAR une journée de réflexion et d'échanges pour le compte des délégués de quartiers. Cette journée avait pour objectif de contribuer à une meilleure appropriation des rôles et responsabilités des délégués de quartier. Ce programme pour les délégués de quartier fait partie du paquet "Bonne Gouvernance : les bonnes pratiques" que le RABEC a conçu aux fins d'accompagner une pleine participation des principaux acteurs locaux dans la gouvernance des collectivités locales au Sénégal.

A la suite de la création de leur amicale, les femmes du secteur du nettoiement se sont engagées à prendre leur destin en main. C’est ainsi qu’elles ont inscrit dans leur plan d’action diverses activités tendant à raffermir leur engagement dans cette amicale dénommée AFNET (Amicale des Femmes du Nettoiement).

Pour marquer leur détermination à mener le combat de leur affirmation comme organisation qui vise le développement socioéconomique de leurs membres, elles ont organisé une première activité de formation sur le thème "Leadership de la femme et dynamique de groupe".

Une formation assurée les 11, 12 et 13 Mai 2016 à la salle Amady Thiam de Ngelaw, par leur partenaire stratégique l’ONG RABEC.

 

"Une commune pauvre, ça n'existe pas: la richesse de tous se trouve dans la participation populaire".

Ayant très tôt compris cette assertion, le RABEC dans le cadre de son programme Citoyenneté et Bonne Gouvernance organise des tables de concertations sur: "Le rôle de délégués de quartiers dans la mise en œuvre de l'acte 3 de la décentralisation au Sénégal".

Ces tables de concertations qui auront lieu ce Samedi 9 Avril 2016 dans les locaux de la Mairie de Biscuiterie verront, outre la participation du collège des délégués de quartiers de la commune, la présence d'autres acteurs locaux venant des communes de Grand-Dakar, de Grand Yoff et environs.

Le RABEC pose le débat.

Ce Mercredi 2 Mars 2016 s’est tenu au siège du RABEC un débat portant sur le référendum que le Président Macky SALL compte soumettre à l’appréciation du peuple sénégalais le 20 Mars 2016. Référendum axé sur les quinze (15) points que les participants ont tenté de disséquer un à un afin de mieux cerner leur importance ou non pour faire objet de référendum. Pour une meilleure appropriation du thème, la discussion reposait sur ces trois (3) points suivants :
1.    Le référendum : définition, quel intérêt d’invoquer le référendum ?
2.    Quels sont les enjeux du référendum ? et ;
3.    L’appropriation des points du référendum.

PRESENTATION DU PROGRAMME

Les modules développés visent à renforcer la capacité des membres de la société civile, des ONG, OBC, des élus locaux et leaders d’opinion en vue d’une implication efficace à la participation à la gestion des affaires locales. Ainsi les femmes, les jeunes seront des cibles prioritaires en tant que parties prenantes dans la prise des décisions contribuant à l’amélioration des conditions d’existence des populations qu’elles sont censées représenter. Dans ce cadre l’ONG RABEC a très tôt compris que pour arriver à ces résultats il fallait prendre en compte les populations les plus opprimées, marginalisées, ou subissant des injustices et celles les plus exposées voire vulnérables au lot desquelles les femmes occupent une place importante. Bien que tisserandes de la toile sociale de toutes les communautés, leurs problèmes sont relégués généralement au second plan alors qu’en plus des tâches domestiques, elles jouent un rôle économique, politique et social de premier plan contribuant ainsi au développement de la cité (quartier, village, ville). Ainsi nous constatons depuis des années une floraison d’associations féminines, de jeunes dont les membres sont animés par le seul souci de promouvoir le développement de leur communauté. Cependant, leurs activités  gagneraient à avoir beaucoup plus d’impact dès lors qu’elles auront acquis plus de compétences dans des domaines spécifiques. C’est fort de ces enseignements que le RABEC a jugé utile de mettre en œuvre pour l’exercice 2016-2017 ce programme de gouvernance intitulé PRECAP <programme d’éducation à une citoyenneté active et participative.

OBJECTIF GENERAL
Renforcer la capacité des membres de la société civile, des ONG, OBC, des élus locaux et leaders d’opinion en vue de leur  implication efficace à la participation à la gestion des affaires publiques locales.

OBJECTIFS SPECIFIQUES

  • Renforcer la capacité des acteurs locaux sur les aspects liés à la décentralisation ;
  • Favoriser le leadership des femmes, des jeunes  dans les instances de décisions politiques en matière de gouvernance locale ;
  • Renforcer la capacité des femmes, des jeunes en matière de citoyenneté ;
  • Amener les acteurs de la société civile à intégrer dans leur programme des stratégies incluant les questions de genre (élaboration, éducation, entreprenariat etc..) ;
  • Amener les acteurs ciblés du dit programme à partager une vision commune du concept de développement local ;
  • Créer un leadership féminin fort capable d’influencer les politiques de développement local ;
  • Accompagner les collectivités locales, les conseils de quartier, et autres instances de gestion et de suivi des communautés à la base.

MODULES

PARTIE 1
o    Comprendre les généralités sur la décentralisation, la citoyenneté ;
o    Aider les participants à pouvoir formuler leur propre définition de l’éducation à la citoyenneté ;
o    Savoir pourquoi est-ce que l’éducation à la citoyenneté est importante pour les groupes de base en tant que partie prenante à la gouvernance locale.

PARTIE 2
o    Comprendre ce que c’est la participation en matière de développement ;
o    Partager les différentes définitions relatives au but de la participation et  son importance ;
o    Partager  les idées de participation basées sur l’histoire, la tradition et l’expérience africaines ;
o    Amener les participantes à cerner les avantages de la participation dans la dynamique de groupe ;
o    Avoir les capacités d’analyse des problèmes courants liés à la participation ;
o    Promouvoir le leadership participatif des femmes, des jeunes.

PARTIE 3
o    Partager les différences de perceptions qu’ont les citoyens du développement ;
o    Renforcer les capacités d’analyse des problèmes liés aux richesses locales ;
o    Comment construire des programmes de développement local sur la base d’un plaidoyer pour la prise en compte des problèmes spécifiques aux femmes.

PARTIE 4
o    Renforcer les capacités des acteurs à la base sur les aspects de management ;
o    Accompagner les acteurs locaux à la conception de budget participatif, basé sur le genre, de plan d’investissement communal.

Contacts ONG RABEC
Tél: (+221) 33 864 27 36
E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Chargé du Programme Gouvernance : Omar FALL
Partenaires : A rechercher !