Programmes du RABEC

Le RABEC en tant que société civile apporte sa contribution

A quelques jours du mondial de football 2018, le RABEC par le biais de son programme « Dynamics-Jeunes » a jugé utile d’apporter sa contribution au débat intellectuel qui accompagne cet événement majeur du sport. Ainsi, le temps d’un après-midi, l’ONG a réuni des spécialistes du foot, des amateurs et d’autres ressources de la société civile autour d’une table de concertations pour faire le tour des « enjeux et défis d’une participation des lions dans un contexte de haute compétition ».

Comme inscrit dans la phase 1 de son plan d’actions 2018/2020, le programme du RABEC qui s’occupe des questions de citoyenneté et d’employabilité des jeunes, « Dynamics-Jeunes », a tenu sa deuxième activité de l’année sous forme de séminaire sur le thème « Les enjeux du numérique et emploi des jeunes ».

L’activité a débuté, ce samedi 31 Mars 2018, par un mot de bienvenu du coordonnateur de Dynamics-Jeunes qui en a profité pour rappeler la mission et les actions menées dans le cadre de ce programme de promotion des jeunes. Il a ensuite passé la parole à Monsieur Médoune Gawane FALL, facilitateur du jour, qui a fait une brève présentation de son parcourt de spécialiste du digital avant d’introduire Monsieur Cheikh Tidiane DIALLO, PDG de la radio en ligne Jeggema.net.

En partenariat avec l’ONG ADHA (Action pour les Droits Humains et l’Amitié), le RABEC au travers de son programme « Dynamics-Jeunes » a organisé un atelier d’échanges autour du thème intitulé : « Migration irrégulière : Analyse de la situation actuelle » ce Samedi 24 Février 2018 au centre socio-culturel de Biscuiterie.

Comme prévu dans son plan d’actions 2016/2017, le département du RABEC qui s’occupe des questions de citoyenneté et d’employabilité des jeunes (« Dynamics-Jeunes ») poursuit son processus de renforcement de capacités de cette cible « laissée à elle-même ». En effet, les efforts consentis par l’Etat du Sénégal depuis maintenant plusieurs années dans la formation, l’accompagnement et surtout l’insertion professionnelle des jeunes n’ont toujours pas l’impact souhaité pour réduire le taux de chômage des jeunes comparé à la forte demande.

Suite à l'atelier de formation sur le thème « l’Entreprenariat Jeunes » réalisé du 3 au 6 Avril 2017, le département ‘Dynamics-Jeunes’ poursuit son processus de renforcement de capacités destiné aux membres d’associations de jeunes partenaires au RABEC.

Ainsi, suivant son plan d’action 2016/2017, ‘Dynamics-Jeunes’ a tenu ce Samedi 20 Mai 2017 au centre socio-culturel de Biscuiterie un atelier sur « l’Auto-Evaluation des Compétences ».

Du Lundi 3 Avril au Jeudi 6 Avril 2017, les bénéficiaires du programme de promotion de l’employabilité des jeunes de l’ONG RABEC étaient à l’école de l’entreprenariat.

Les ateliers de partage d’expériences sur l’utilisation des réseaux sociaux débutés en Décembre 2016, le 3 plus précisément, ont pris fin ce Samedi 1er Avril 2017. Ces ateliers qui ont vu la participation d’une vingtaine de jeunes, de la Commune de Biscuiterie principalement, avaient pour thème global « Comprendre le web 2.0 pour une utilisation professionnelle des réseaux sociaux ».

En partenariat avec le RABEC, le CCJ de Ross Béthio a organisé des ateliers de formation en Entreprenariat Jeunes du 21 au 24 Décembre 2016 au C.E.D.A.F de Ross Béthio.

Suite à son premier module sur le thème « Auto-évaluation des compétences pour une recherche d’emploi : Insertion/Réinsertion » ateliers réalisés les Samedi et Dimanche 26 et 27 Mars 2016, le Département Dynamics-Jeunes du RABEC a repris ses séries de formation ce Samedi 21 Mai.

Cet atelier qui a vu la participation des jeunes de la Commune de Biscuiterie et quelques-uns des Communes de Thiaroye et Grand Yoff portait sur le thème « Estime de soi, Participation à une Dynamique de Groupe ». Ainsi, après avoir donné aux participants (es) assez d’éléments leur permettant de s’autoévaluer, une autoévaluation qui permet aux jeunes de faire le bilan de leurs compétences, de savoir leurs limites, mais aussi leurs aspirations ; il fallait renforcer leur ‘estime de soi’, soutient M. Youssoupha BADJI facilitateur du jour.

C’est ainsi qu’en plus des travaux de groupe et des partages d’expériences, le facilitateur a parlé des généralités et surtout insisté sur les aspects essentiels permettant de favoriser une bonne estime de soi. Aussi, il n’a pas manqué de statuer sur les facteurs favorisants une faible estime de soi.

Cet atelier de partage d’expériences fut particulièrement apprécié par les participants qui, en même temps, en réclament d’autres modules afin de mieux se positionner dans le milieu de l’emploi. Toutefois, les moyens très limités dont dispose le RABEC ne permettent d’élargir ces formations à un plus grand nombre de jeunes et encore moins de satisfaire toute la demande en renforcement de capacités, à moins qu’on ait un appui institutionnel.