Programmes du RABEC

Après neuf (9) mois de cours, année d’exercice, le PLER a fermé ses portes en Janvier dernier. Le PLER est, pour rappel, le Programme de Lutte contre l’Enfance en Rupture initié par le RABEC depuis l’année 2008 ; un projet qui vise la réinsertion socio-économique des filles âgées de 13 à 18 ans, potentiellement en rupture. Réinsertion qui se traduit  par le biais de l’éducation et la formation sur une durée de trois (3) ans.

Pour la sortie de chaque promotion, une marraine est choisie  pour accompagner les élèves et surtout leur servir de modèle. Faudrait-il le rappeler, le choix se veut rigoureux !

Ainsi, la quatrième génération (2015-2016)  a comme marraine Adjia Fama Mbodji LO, une dame aux dimensions multiples.

Fambodji pour les familiers a été par ailleurs « mentor » d’une élève de la première promotion, juste après le retrait du bailleur où il fallait expérimenter plusieurs stratégies pour pérenniser le programme. Elle a bénéficié de formations du RABEC comme le montre son cv. Elle fait également partie des ressources qui soutiennent activement ARDEN (Agir pour le Respect des Droits de l’Enfant), un autre programme du département Protection Sociale de l’Enfant du RABEC. La marraine de cette quatrième promotion connait alors parfaitement l’ONG porteur du projet.

Sur le plan religieux, Adjia Fambodji LO est musulmane, de confrérie Mouride. Son dévouement à suivre le chemin tracé par le fondateur du « Mouridisme », le guide Cheikh Ahmadou Bamba, lui a valu d’être promue « Dieuwrigne » par Cheikh Saliou MBACKE, alors Khalife Général des Mourides. Elle est aussi présidente de la section féminine de la grande mosquée Massalikoul Djinane de Bopp.

Présidente du Collectif des Femmes de Biscuiterie, Fama LO fait aujourd’hui partie des femmes les plus influentes de la Commune de Biscuiterie.

Sur le plan professionnel, elle a été Secrétaire à la Direction du Commerce Intérieur de 1982 à 1999 ; puis Secrétaire Stagiaire à Quartz Data Sénégal de 1999 à 2014 sans interruption. Femme de valeurs, dame de fer, les qualificatifs manquent pour présenter fidèlement cette femme aux multiples dimensions. Les secrets de son brillant parcours, qui est loin d’être achevé, sont peut-être à aller chercher dans ses nombreuses formations après ses études primaires comme secondaires et ses nombreuses participations aux ateliers de renforcement de capacité qui ont enrichi son cursus comme l’atteste son cv ci-dessous présenté :

  • Attestation en Informatique à ACMIS ;
  • Attestation sur la Gestion des Activités Economiques des Femmes en Micro-Entreprise au RABEC ;
  • Attestation en Alphabétisation Fonctionnelle au RABEC ;
  • Attestation en Micro-Jardin à la Direction de l’Horticulture ;
  • Attestation en Sérigraphie « au service départemental du développement communautaire » ;
  • Formation en Genre (budget sensible au genre) au RABEC ;
  • Formation en Communication et Gestion des Projets ;
  • Formation en Management des organisations et Planification ;
  • Formation en Plan d’Affaires.

Passionnée des chants religieux, du sport et du cinéma, Madame la marraine maitrise parfaitement les langues Wolof et Française et parle un peu l’Anglais.

Voici présentée celle qui symbolisera la sortie des filles bénéficiaires de la quatrième promotion ; cette femme qui va servir d’exemple aux filles qui pendant trois ans ont bravé le soleil, la pluie, le froid rien que pour rattraper le temps perdu au travers de matières comme le français, le wolof en plus d’une dizaine d’autres pour ainsi traduire cette intelligence en un savoir, un savoir-faire, un savoir être pour la fierté de leur différente communauté.

Enregistrer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir