Imprimer 

« Octobre rose » a été un prétexte ce lundi matin (2 Octobre 2017) pour l’ONG RABEC dans le cadre de la célébration des journées sociales et sportives du programme de lutte contre l’enfance en rupture (PLER) de mobiliser des centaines de jeunes majoritairement constitués de filles d’arpenter les différentes ruelles des quartiers de Biscuiterie pour sensibiliser les populations à travers une randonnée pédestre.

 Très tôt ce matin des vagues de jeunes engagés autour de leurs encadreurs et de leur marraine Mme Nguénar Dièye NDOYE ont à travers des messages, des chansons, des plaidoyers sillonné Niary tally, Bopp, Ouagou Niayes 1 et 2, Bene Tally, Cité Bissap devant des populations admiratives au vu des pathétiques mots de conscientisation sur les pratiques néfastes favorisant l’ampleur du mal parmi toutes les catégories sociales de la communauté. 

Cette manifestation qui se veut citoyenne aura été une réussite totale auprès des populations qui sont sorties spontanément pour saluer l’acte et la reconnaissance de certains délégués de quartiers sortis à la rencontre des randonneurs pour prendre la parole en public afin de  féliciter le RABEC qui est à l’origine de cette louable initiative malgré la modicité des moyens de cette structure locale.

Rappelons que cette activité est la première d’une série de rencontres mises en œuvre dans le cadre du PLER qui est un projet de réinsertion sociale mis en œuvre depuis 2008 au bénéfice des filles issues de familles défavorisées, enfants potentiellement en rupture pris en charge sans appui externe pendant 3 ans dans le cadre de ce programme dans des domaines de formation, d’éducation et de socialisation.

Pour la semaine de cette année, en dehors de la mobilisation autour des cancers, des investissements humains sont prévus dans deux écoles publiques de la commune de Biscuiterie, ainsi que des olympiades et une sortie pédagogique.

 

La cellule de communication du RABEC

33 864 27 36

Plus d'images de la randonnée